Motivation et
Performances Sportives

De nombreux auteurs se sont penchés sur le concept de « motivation » (Maslow, Porter et Lawle, Harter, Vealy…) pour essayer de comprendre l’impact que cette dernière pouvait avoir sur les performances sportives des athlètes.

La motivation est définie comme l’ensemble des causes, conscientes ou inconscientes, qui sont à l’origine du comportement individuel.

Dans le sport

De nombreux athlètes et entraîneurs évoquent « la motivation » comme l’ingrédient le plus important du succès. L’histoire du sport relate de bon nombre d’exemples d’athlètes qui sont parvenus au plus haut niveau de leurs disciplines, non pas grâce à un physique hors du commun, mais en raison d’une exceptionnelle motivation.

Selon plusieurs études, la motivation jouerait un rôle déterminant sur les performances sportives. En effet elle va conditionner à la fois l’investissement dans l’activité (intensité des séances, répétition des séances, niveau de concentration…), mais aussi la persévérance dans l’activité (répétitions d’entrainements de qualité, concentration optimale avant chaque compétition…).

La motivation à deux origines :

– La motivation intrinsèque (source interne)
– La motivation extrinsèque (source externe)

La motivation intrinsèque

On parle de motivation intrinsèque lorsque la motivation est liée à la pratique elle-même, à l’intérêt et au plaisir que l’individu trouve en la pratiquant (ex : sensation de voler comme lors d’un saut en parachute, sensation de glisser en pratiquant du ski, mais aussi des sensations de détente, de relâchement…).

L’objectif de cette motivation est la recherche de plaisir interne et personnel, et non pas la recherche de récompenses ou de regard social.

La motivation intrinsèque est plus stable et plus durable dans le temps.

Les 3 grandes sources de motivation interne :
– Les sensations : glisser, voler, flotter…
– La connaissance : apprendre de nouvelles techniques, de nouveaux gestes…
– L’accomplissement : atteindre ses objectifs, dépasser ses limites…

La motivation extrinsèque

C’est la motivation liée à la recherche d’une conséquence extérieure à l’activité (récompense, argent, reconnaissance sociale…). L’activité devient ici un moyen de parvenir à ses fins (ex : J’ai envie de gagner beaucoup d’argent ou envie de reconnaissance sociale donc je pratique un sport ou on peut gagner de grande somme d’argent et qui est populaire, comme le foot par exemple). Ici la motivation n’est pas le sport en lui-même mais ce que je peux obtenir grâce à ce sport.

Les motivations externe sont moins stables, plus éphémères. En effet si ma seule motivation est l’argent en pratiquant un sport et que je n’arrive pas à en gagner suffisamment je vais vite me démotiver.

Mais les deux sources de motivations ne sont pas incompatibles, au contraire elles peuvent parfaitement s’articulaient ensemble. On peut pratiquer un sport pour le plaisir interne qu’il procure, et avoir la motivation de gagner de l’argent pour pouvoir vivre de son sport.

Impact de la motivation sur les performances sportives

La motivation joue un rôle fondamental sur les performances sportives car elle va permettre de :
– Mieux s’entraîner : meilleure concentration pendant les entraînements
– Se fixer des buts à atteindre et à les dépasser. Sans buts la motivation du sportif peut s’estomper
– De s’entraîner plus longtemps : lorsqu’un sportif à la motivation normale arrête de s’entraîner l’hyper-motivé continu un peu plus longtemps
– D’augmenter l’intensité des séances d’entraînement et de se dépasser
– De maintenir une bonne hygiène de vie : bonne récupération, bonne hygiène alimentaire
– Générer des émotions et des comportements positifs : lorsqu’on est motivé on se sent bien, et si on se sent bien on mettra en place des comportements en adéquation avec les émotions ressenties
– D’améliorer l’état cognitif (pensées positives) : la motivation permet de positiver, d’aller de l’avant, d’avancer.
– D’améliorer la concentration en compétition à condition de savoir gérer le stress.
– D’être plus à l’écoute des conseils venant de spécialistes : préparation mentale, physique et diététique

Tout ceci va permettre l’amélioration de ses performances sportives.

Comment renforcer sa motivation ?

– Prendre du plaisir en compétition et même lors des entraînements, en diversifiant les séances (la monotonie peut engendrer la perte de motivation)

– Développer son sentiment de compétence : tenir un cahier de résultats en écrivant ses performances et observer sa progression.

– Renforcer son sentiment d’autonomie : avoir le sentiment de contrôler son destin, se sentir maître de son action (Ex : être acteur de son entraînement, participer pleinement à son projet sportif).

– Se fixer des objectifs atteignables, mesurables, ambitieux et réalistes, car l’inverse peut être source de démotivation.

– Visualiser des résultats positifs : par l’imagerie mentale « se voir gagner »

– Projetez-vous à court, moyen et long terme (la carrière ne s’arrête pas après un échec).

– S’entraîner avec des coéquipiers meilleurs que soi, « mais pas trop quand même » car cela pourrait avoir l’effet inverse, c’est-à-dire une baisse de motivation en voyant qu’on n’est pas à la hauteur.

– Apprendre à gérer le stress et les émotions lors des compétitions.

Estève Franck
Psychologue
Préparateur Mental