Le Point de côté du Sportif

Qui n’a jamais eu de « point de côté » ? Que l’on pratique du sport à un niveau amateur ou à haut niveau, cette douleur qui survient sur un côté du torse pendant un effort, peut vite devenir dérangeante lorsqu’on recherche la performance sportive.
On appelle « point de côté », une douleur aigue passagère se manifestant à l’occasion d’un effort, au début ou en cours d’entraînement ou de compétition, d’un côté ou de l’autre du torse.

Malgré les progrès de la recherche, l’origine du « point de côté » est assez mal connue. Il existe plusieurs hypothèses quant à l’origine de cette douleur désagréable qui survient pendant l’effort physique.

Les 3 principales origines du « point de côté » sont : Musculaire, Vasculaire et Pleurale

L’origine Musculaire

Il peut s’agir du « Diaphragme », qui est le muscle principal qui intervient dans la respiration.

Le Diaphragme permet l’inspiration en dilatant les poumons lorsqu’il se contracte. Il permet également l’expiration en comprimant les poumons lorsqu’il se relâche.

Lors d’un effort intense le diaphragme et les muscles abdominaux sont fortement sollicités et pourraient être sujets à des crampes à cause d’une mauvaise oxygénation, ce qui pourrait provoquer un point de côté.

L’origine Vasculaire

Dans cette hypothèse, lors d’un effort intense, il y aurai un afflux sanguin trop important vers certains membres inférieurs. En remontant vers le cœur cet afflux sanguin passe obligatoirement par le foie et la rate. Cet afflux de sang trop important pourrait provoquer un engorgement et donc une douleur ressentie comme un « point de côté ».
Lorsque la douleur est ressentie à droite il pourrait s’agir du foie et lorsque la douleur est ressentie à gauche il pourrait s’agir de la rate.
Mais aussi lors de la digestion, l’afflux sanguin important au niveau de l’abdomen peut perturber le fonctionnement des muscles respiratoires et avoir une incidence sur le diaphragme.

L’origine pleurale

Dans cette hypothèse il s’agirait d’une mauvaise respiration pendant l’effort, ce qui pourrait irriter la « plèvre » lorsque la fréquence respiratoire devient de plus en plus intense.

Les facteurs de risques

– Un manque d’entraînement
– Une digestion incomplète ou de mauvaise qualité
– Un échauffement trop court et un départ trop rapide
– La nervosité et le stress
– Une mauvaise respiration pendant l’effort
– Un manque d’échauffement du diaphragme

Prévenir l’apparition du « Point de côté »

– Un bon échauffement physique en lien avec l’intensité de la compétition et qui doit se terminer une dizaine de minutes avant le départ. Il faut que le système cardio-respiratoire soit suffisamment échauffé pour éviter une éventuelle dette d’oxygène.
– La prise du dernier repas doit avoir lieu au moins 3 heures avant le début de la course, afin d’éviter les problèmes de digestion.
– Boire régulièrement
– Apprendre à respirer, en particulier pratiquer la respiration abdominale 15 minutes avant le début de la course afin de bien échauffer le diaphragme. Il est également nécessaire de bien adapter sa respiration à sa foulée et à son effort pendant la compétition.
– Gérer son stress et sa nervosité. Evacuer les tensions et le stress de la journée grâce aux techniques de relaxation.

Estève Franck
Psychologue
Préparateur Mental